USA 2004 - On the road again ... Californie...
- Kings Canyon & Sequoia Park -

Coincée entre la Vallée de la Mort et la grande plaine agricole du centre de la Californie se trouve la chaine montagneuse de la Sierra Nevada. Le versant Ouest de ces montagnes abrite deux magnifiques parcs nationaux mitoyens, à ne pas manquer si vous visitez la région. J'ai nommé le "Kings Canyon National Park" et le "Sequoia National Park" dont voici quelques images.

Si les hommes ne les ont pas abattus avant (ce qui s'est beaucoup produit à la fin du 19ème siècle et au début du vingtième siècle avant qu'ils ne soient protégés), Les sequoias atteignent souvent l'age respectable de 3.000 ans.

Les plus anciens portent tous un nom. Sur la photo de gauche vous pouvez voir le Général Grant qui est un des plus anciens et des plus volumineux recensé dans le parc national "Kings Canyon National Park".

Ces arbres peuvent dépasser 80 mètres de haut et plus de 30 mètres de circonférence à la base.

En dehors de l'homme qui a failli détruire l'espèce, le Sequoia a deux ennemis : le vent et la neige. En effet, vu le terrain où il pousse les racines restent en surface et ne peuvent s'accrocher en profondeur. L'érosion des sols et les tempètes d'hiver font donc souvent tomber les plus grands de ces géants aux sommets alourdis par la neige.

Ici l'un d'entre eux a été aménagé en tunnel, mais avant cela il avait servi d'abri et de cuisine aux pionniers venus découvrir la région puis aux bucherons et enfin à la cavalerie qui avait pour mission de protéger ces arbres lors de la création du parc national au début du 20 ème siècle.

Sa longueur et sa hauteur sont impressionnantes.

Le même, vu par la sortie opposée. Daniel est vraiment petit au milieu de ce géant.
La "Kings River" ne manque pas d'eau, elle a creusé un profond canyon qui abrite maintenant un parc national qui porte son nom. Elle fait le bonheur des promeneurs comme nous et des pêcheurs de truite.
La seule station service de Kings Canyon a gardé ses vieilles pompes manuelles en activité, le prix de l'essence est ici prohibitif (le transport se paye car il n'est pas évident de l'amener jusque là) et il vaut mieux avoir fait son plein avant de rentrer visiter les parcs.
Du sommet des montagnes qui se trouvent à l'intérieur de ces deux parcs on a des vues magnifiques sur la gigantesque forêt, les lacs isolés et les rivières sauvages avec toujours en toile de fond la chaine de la Sierra Nevada.

Une promenade en forêt parmis les Sequoia ne laisse jamais indifférent, leur majesté et leur gigantisme sont époustouflants. Ils dégagent une sensation de puissance, de force tranquille et d'éternité apaisante qui font que l'on oublie vite le stress et les problèmes de nos sociétés modernes. Chantal parait bien petite au pied de l'un d'eux.
Comme vous pouvez le voir sur la photo de gauche, les Sequoia n'ont pas de branches dans la partie basse de leur tronc. Les troncs des arbres voisins paraissent bien chétifs par rapport à ce Sequoia qui doit avoir un age plus que respectable. L'écorce et le bois du Sequoia résistent très bien aux incendies et c'est une des raisons principales de leur longévité. Comme vous le lirez plus loin le feu a une importance capitale dans la vie et la reproduction du Sequoia.

Comme je vous le disais plus haut, les Sequoia les plus anciens portent tous un nom. Voici la plaque posée devant le Général Sherman, elle nous explique que ce Sequoia est l'arbre le plus volumeux recensé sur la terre (ce n'est pas le plus vieux ni le plus haut). Ses mensurations sont impressionnantes.

age estimé : 2300 - 2700 ans
Poids estimé : 1256 tonnes
Hauteur totale : 83,60 m
Circonférence au sol : 31,30 m
Diamètre maxi à la base : 11,10 m
Diamètre à 18 mètres du sol : 5,30 m
Diamètre à 54 mètres du sol : 4,30 m
Diamètre de la plus grosse branche : 2,10 m
Hauteur de la première branche : 39,60 m
Volume du tronc : 1 486,60 mètres cube

Chantal pose au pied du Général Sherman. Ce Sequoia se trouve dans le parc national de "Sequoia national Park".
Ici un groupe de vieux Sequoia a été nommé "le Sénat".
Pour faire passer la route il a fallu tailler le tronc de ce Sequoia déraciné par une tempète.
Ces deux parcs nationaux abritent une faune variée et il n'est pas rare d'y observer, comme ici, des ours noirs. Celui ci a débouché tranquillement à dix mètres de nous pour rejoindre une prairie où il est allé fourrager pendant une bonne partie de l'après midi. L'ours noir est omnivore mais il se nourrit principalement de plantes et de fruits, toutefois si vous oubliez de la nourriture dans votre voiture il n'hésitera pas à démolir une porte pour se nourrir à bon compte. Sur les parkings et dans les campings, des coffres spéciaux sont réservés au stockage des aliments afin d'éviter ce genre de désagrément. L'ours noir que l'on rencontre dans ces deux parcs n'est pas agressif ni franchement dangereux sauf si vous essayez de lui enlever la nourriture qu'il vient prendre.
Depuis les années soixante les chercheurs américains se sont aperçus que les incendies avaient une importance majeure pour la survie et le développement de la forêt. En effet en combattant le feu l'homme empêche certaines graines d'éclore, notamment celles des Sequoia et des résineux dont les cones ne peuvent libérer leur graines que sous l'effet de la chaleur qui les fait éclater.

Afin de maintenir un équilibre et de permettre le développement d'une large variété d'arbres et de plantes, des feux controlés sont déclenchés par l'homme. Depuis que ce système est employé les incendies naturels sont bien moins dévastateurs dans les Parcs nationaux qu'à l'époque ou la forêt était totalement protégée et en réalité asphyxiée car les résineux qui poussent plus haut empéchaient le développement d'autres variétés d'arbres et de plantes plus résistantes au feu. Le feu détruit les arbres malades et évite ainsi la prolifération des maladies. C'est lui qui fait exploser les cones des Sequoia et des conifères et permet ainsi la libération de milliers de graines qui vont ensemencer le sol que l'incendie aura également fertilisé. Le feu est donc un mal nécessaire à la survie de la forêt. Ce système d'écobuage est employé dans tous les grands parcs nationaux américains pour le plus grand bien de leur forêt.

Haut de page ou Retour à la page précédente