USA 2004 - On the road again ... Utah ...
- NATURAL BRIDGES National Park -

A quelques kilomètres de MEXICAN HAT se trouve le parc national de Natural Bridges (Ponts naturels). Pour y arriver il faut d'abord changer d'altitude en prenant la route SR261 qui rejoint la 95. Après l'intersection avec Valley of the Gods la SR261 arrive au pied d'une falaise à pic, le goudron laisse la place à la terre battue et au gravier pour grimper en lacets serrés les quelques 500 mètres de dénivelé. Les panoramas sont superbes tout au long de la montée mais attention si vous craignez le vertige il n'y a pas de barrière de sécurité le long de cette route et les à pics sont vertigineux.


Voici un petit schéma qui permet de comprendre comment se sont formés les Ponts Naturels :

Ce parc mérite le détour et les amoureux de randonnées pédestres seront ravis car il y a de nombreux chemins balisés qui suivent le bord des canyons et qui permettent également de descendre vers les ponts naturels. Ces quelques photos montrent bien le travail de l'érosion provoquée par la rivière qui dans le cas présent est à sec (nous sommes toujours dans une zone désertique). L'eau ne coule que lorsqu'il y a des orages qui, bien que rares, peuvent être d'une extrême violence. Au centre on distingue le pont nommé "SIPAPU" qui est très haut et subit peu l'érosion due au courant car sa base est éloignée du cours de la rivière.
Des sentiers descendent au fond des canyons et le long des falaises se trouvent des vestiges archéologiques de sites occupés par les premiers habitants de la région il y a des milliers d'années.
Les cours d'eau ont créé ces paysages tourmentés au coeur des plateaux de la région.
La pureté de l'air et la sècheresse donnent des images très contrastées, le taux d'humidité excède rarement plus de 30% dans cette région.
Ce pont nommé KACHINA est considéré comme récent et la rivière quand elle coule continue d'en éroder les paroies.
La différence entre une arche et un pont vient du fait qu'un pont est formé par l'érosion provoquée par la force du courant d'un cours d'eau. Une arche est elle formée par d'autres types d'érosions, principalement le gel et les moisissures qui attaquent les roches friables. Ce sont ces mêmes érosions qui après le creusement d'un pont par un cours d'eau vont prendre le relai pour agrandir le trou creusé par l'eau et donneront ainsi naissance à des ponts gigantesques qui finiront par s'écrouler.
Voici un exemple de pont ancien nommé OWACHOMO. Le lit de la rivière est maintenant bien au centre et ce sont d'autres types d'érosions qui ont agrandi le passage. A ce stade ce pont peut très bien durer plusieurs centaines d'années ou s'écrouler en quelques instants car la couche de roche est maintenant très fine au centre de son tablier.
Le pont OWACHOMO en plus gros plan, on distingue bien sur le côté droit les traces d'une érosion récente qui a détaché des pans de roches.
Les parcs nationaux sont bien équipés en panneaux d'information et une halte au "Visitor Center" est recommandée pour apprécier pleinement la visite et bien comprendre les différents phénomènes naturels que l'on va découvrir. Les Rangers qui sont les guides et les gardiens de ces parcs sont toujours d'une grande amabilité et se mettent en 4 pour donner un maximum d'informations.

Haut de page ou Retour à la page précédente